mardi 10 juillet 2012

La gazette de la résidence... deuxième semaine

Lundi 9 juillet: Comme un lundi...


Donc comme un lendemain de dimanche!

Mais pas n'importe quel dimanche...Nous avons attaqué cette deuxième et dernière semaine avec des étoiles dans les yeux!

Le chapiteau n'est pas bien grand mais que la piste est bien étoilée chez la Famille Morallès... Et luxe suprême, après deux heures de numéros époustoufflants d'ingéniosité, de performance technique et physique...et d'humour, tous les membres de la famille vous attendent, tous sans exception, du plus jeune au plus âgé, pour vous saluer et vous remercier d'être venu!

Les autres étoiles dominicales,ce sont celles scintillantes sur les berges du Rhône et les remparts, lumières de la Cité des Papes au soir couchant... Traverser Avignon, aller sur l'île La Barthelasse d'un pas décidé, contourner le Pont, traverser le Rhône...





Lundi, donc.

Une famille nous a enchanté hier...la nôtre nous attend de nouveau. Avec ses personnages désespérants de désespérance: Frustrée mère amère, acariâtre fils aîné handicapé du coeur, pédant fils cadet sans envergure, rebelle fille insatisfaite... Et les deux "pièces rapportées": gentille bru un peu cruche et cynique serveur pas si cynique!

La famille idéale réunie pour une version quasi-tchékovienne de ce Festen franco-marocain, notre hommage à nous à Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri.

Au boulot donc...


Lundi toujours, une pause entre deux séances de travail et une rencontre dans l'esprit de ces journées de coopération et d'échanges au sein de l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse : rencontre entre Pascal Parsat, auteur d'un ouvrage consacré au théâtre et au handicap et Messaoud Bouhcine.


"Cultiver son jardin secret" (éd. Universitaires d'Avignon) : Homme de théâtre, Pascal Parsat présente la rencontre entre des acteurs en situation de handicap, déficients visuels en particulier, et le grand public. Tout a commencé dans une salle où tous, acteurs et spectateurs mêlés, ont vécu dans le noir l'absence de regard, la découverte de l’autre.


D'une rive à l'autre, les synergies fonctionnent: Messaoud Bouhcine envisage un atelier sur ce thème au Maroc...


(Pour lire les jours précédents, cliquez ci-dessous sur "Messages plus anciens")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire